Quelle est la politique de remboursement d’Airbnb ?

Empêchement ou imprévu de dernière minute, logement qui ne correspond pas aux attentes etc… Les raisons pour vouloir demander un remboursement de son séjour Airbnb son multiplies et variées. Nous vous donnons dans cet article plus d'informations sur la politique d’Airbnb concernant les remboursements. 

Il existe pour Airbnb deux types de situations justifiant un remboursement : une annulation de la réservation (que ce soit de la part de l’hôte ou de celle du voyageur) ou un incident arrivé pendant le voyage. Dans le premier cas, le montant du remboursement est déterminé en fonction des conditions d'annulation de l'hôte et de la date à laquelle le voyageur annule sa réservation (ces conditions sont spécifiées clairement dans l’annonce et lors de la procédure de réservation).

Propriétaire Airbnb : plusieurs conditions d’annulation possibles

Airbnb offre la possibilité à ses hôtes de choisir entre trois conditions d’annulation différentes, destinées à protéger aussi bien les hôtes que les voyageurs.

Flexibles : Remboursement intégral pour une période limitée

Dans le cadre de conditions d’annulation « flexibles » du propriétaire, le remboursement intégral des frais d’hébergement (hors frais de service) s’opère si l’annulation du voyageur intervient au moins 24 heures avant l’heure d’arrivée prévue. Si l’annulation a lieu moins de 24 heures avant la date d'arrivée ou après l’arrivée du voyageur dans le logement, les frais d'hébergement relatifs aux nuits qu'il ne passera pas dans le logement 24 heures après l'annulation officielle seront remboursés intégralement, mais la première nuit ne sera pas remboursée.  

Modérées : Remboursement intégral pour une période limitée

Si les conditions d’annulation du propriétaire sont « modérées », alors le voyageur doit annuler au moins 5 jours pleins avant l’arrivée dans le logement afin de pouvoir bénéficier d’un remboursement intégral. Si l’annulation a lieu moins de 5 jours avant la date d'arrivée ou après l’arrivée du voyageur dans le logement, les frais d'hébergement relatifs aux nuits qu'il ne passera pas dans le logement 24 heures après l'annulation officielle seront remboursés à hauteur de 50 %, mais la première nuit n’est pas remboursable.

Strictes : Remboursement intégral si l'annulation a lieu dans les 48 heures qui suivent la réservation

Enfin, si les conditions d’annulation du propriétaire sont « strictes », le remboursement à hauteur de 50% des frais d’hébergement ne pourra s’opérer que si l’annulation intervient au moins 7 jours avant l’heure d’arrivée prévue. Si l’annulation est enregistrée moins de 7 jours à l’avance, les nuits passées dans le logement ne seront pas remboursées par Airbnb. Afin de bénéficier d'un remboursement intégral des frais d'hébergement, l'annulation doit avoir lieu au moins 48 heures après la réservation effectuée. Néanmoins, si cette réservation est confirmée moins de 14 jours pleins avant l’heure locale d’arrivée indiquée sur l’annonce (15 h si cette heure n'est pas indiquée), le délai de 48 heures ne peut s’appliquer

Très strictes : délai de 30 jours et plus

Pour bénéficier d'un remboursement de 50 % des frais d'hébergement, le voyageur doit annuler 30 jours pleins avant l'heure locale d'arrivée indiquée sur l'annonce de l’hôte en question (ou 15 h 00 si elle n'est pas précisée). Certaines politiques d’annulation peuvent même aller jusqu’à 60 jours de délais. Enfin, en ce qui concerne les locations Airbnb de longue durée, le montant du premier mois réservé est considéré comme entièrement dû au propriétaire et ne pourra être rendu au voyageur.


En outre, Airbnb considère qu’il existe des « cas de force majeure » qui justifient un remboursement lors de l’annulation d’un séjour. Ces situations sont les suivantes :

Toute autre raison ne rentrant pas dans ce cadre ne sera pas considérée comme justifiant un remboursement intégral du séjour par Airbnb.

Dans le cas d’une annulation par l’hôte, Airbnb peut également assurer un remboursement au voyageur.

Remboursement Airbnb : quelle procédure ?

Dans tous les cas précédemment cités, la procédure est la suivante :

Procédure d’annulation pour les incidents de voyage

Dans le cas où le voyageur subit un « incident de voyage », il peut également prétendre, sous certaines conditions, à un remboursement. Airbnb définit un « incident de voyage » comme un événement entrant dans les catégories suivantes :

  1. L'hôte ne parvient pas à fournir la capacité raisonnable pour accéder à l'hébergement réservé.
  2. L'hébergement est mal décrit et la réalité diffère grandement de la description dans l’annonce (par exemple, nombre de chambres, emplacement, absence d'équipements promis).
  3. L'hébergement n'est pas propre ni sûr ou un animal est présent dans le logement sans que l'information n'ait été communiquée avant la réservation.

Si un voyageur se retrouve dans une de ces trois situations, la plateforme recommande alors de tenter de résoudre le problème directement avec l’hôte. Si cette tentative est infructueuse, Airbnb dispose d’une politique de remboursement des voyageurs et peut intervenir en tant que médiateur. Il faudra alors envoyer une réclamation. 

La procédure est la suivante :  si l’incident a lieu à l’arrivée des voyageurs dans les lieux, contactez Airbnb dans les 24 heures. Le site internet demandera des photos ou tout autre document pouvant appuyer la demande de remboursement ; ainsi que la preuve que le voyageur a tenté d’entrer en contact avec l’hôte pour résoudre le problème directement (à travers des messages sur la messagerie Airbnb par exemple). Au niveau des délais, une fois que la plateforme valide un remboursement, la somme est re-créditée au voyageur dans un délai annoncé de 5 à 15 jours ouvrables. 

Vous pourrez trouver davantage d'informations directement depuis le Centre d'Aide du site Airbnb



Comment sous-louer légalement votre logement sur Airbnb ?

Il y a environ un an, un locataire a été condamné à 5000€ d’amende car il avait sous-loué son logement via Airbnb sans...

Loi ELAN : ce qui concerne la location saisonnière

Le 16 octobre 2018 était officiellement adoptée et votée par le Sénat la loi ELAN portant sur l’Evolution du Logement,...

Répondre à un commentaire négatif sur son annonce Airbnb

Il arrive parfois que des visiteurs qui n'ont pas été satisfaits de leur séjour chez vous - pour des motifs légitimes ou...

5 conseils d’aménagement pour rendre son logement attractif

À la suite de notre article évoquant les annonces les plus recherchées sur les plateformes de location, nous avons pensé...

Comment rendre mon logement populaire sur les plateformes ?

Le dynamisme du marché de la location courte durée a entraîné un véritable essor du nombre d’annonces sur les...