La location le week-end : bonne ou mauvaise idée ?

Complément de revenus, liberté dans le choix de la durée de la location, assurance de l’occupation du logement pendant votre absence... La mise en location d’une résidence principale uniquement le week-end peut sembler être une option intéressante pour de nombreux hôtes, mais qu’en est-il vraiment ? Dans cet article astuce, nous pesons le pour et le contre de cette alternative.


La mise en location d’une résidence principale uniquement les week-ends est, en théorie, tout-à-fait réalisable. En effet, aucune législation ne l’empêche, puisque le fait de mettre en location sa résidence principale ne nécessite aucune déclaration préalable en mairie ou en préfecture, ni obtention d’une autorisation légale, dès lors que vous louez moins de 4 mois par an - à l'exception des villes de Bordeaux, Lyon, Nice et Paris, dont les mairies exigent un numéro d'enregistrement, quelle que soit la nature et la durée de location du bien loué. De plus, Airbnb ne restreint pas le nombre de jours où les hôtes peuvent proposer leurs logements en location et leur laisse même une liberté totale dans la création et l’organisation de leur planning de location.

En revanche, cette option n’est pas sans compter un certain nombre de désavantages. D’un point de vue financier tout d’abord, il n’est pas totalement réaliste de calculer ce que vous rapportera ce type de location en prenant le prix par nuitée et en le multipliant par le nombre de week-ends dans l’année. 

En effet, très peu d’hôtes arrivent à louer leurs logements sur l’intégralité des week-ends disponibles. De plus, cette option demande énormément d’organisation et ce type de location est rarement intéressant financièrement pour le propriétaire surtout si les nuitées sont inférieures à 200€. Et ce pour plusieurs raisons :


Ainsi, si la mise en location de votre résidence principale le week-end peut être tentante, il s’agit d’une décision qui mérite réflexion et qui doit être particulièrement mûrie en ce qui concerne les gains financiers que les hôtes peuvent récolter. 

En effet, les gains engendrés par la location pourront vite être drastiquement réduits par les frais annexes concomitants à la durée particulièrement réduite de la location. Enfin, les résidences principales devront, pour avoir un taux d’occupation élevé seulement les week-ends, proposer une véritable valeur ajoutée !  

De son côté, notre service de conciergerie Luckey préconise toujours à ses clients de privilégier les locations de minimum deux semaines, afin de leur assurer un maximum de bénéfices pour un minimum de frais d'exploitation. 



Paris : son marché locatif après l'enregistrement obligatoire

Nous abordions le sujet dans un article il y a quelques mois, depuis le 1er décembre 2017, tout loueur de meublé...

Revue et critique d'une annonce Airbnb

Alors que les annonces sur les sites de location courte durée fleurissent, comment faire pour éviter que votre annonce...

Investir dans la location saisonnière

Avec le développement rapide des plateformes de diffusion d’annonces comme Airbnb, la location saisonnière ou la...

Conserver l'identité de son logement sur Airbnb

Face au nombre croissant des offres de location disponibles sur les plateformes de location saisonnière, couplé à la...

10 astuces pour obtenir de bons commentaires sur Airbnb

Dans le cadre d’une location saisonnière, les avis des clients sont très importants. Un touriste qui n’est pas encore...