Durée minimum de séjour : que choisir ?

Certes, louer son bien immobilier en courte durée peut s'avérer rentable. Toutefois, bénéficier de possibilités de revenus étendues ne doit pas faire oublier à chacun qu’il faut toujours rester maître de la gestion de son bien immobilier ; cela commence dès le choix du nombre minimum de nuitées à partir duquel vous acceptez une réservation. Voici quelques conseils pour vous aider à décider ce qui est le plus approprié dans votre cas.

Duree sejour Airbnb

Le séjour à la nuitée : un choix très flexible mais contraignant

Autoriser les réservations d’une seule nuitée - ou deux - peut s’avérer être une solution plutôt astucieuse dans certaines situations : cela peut par exemple permettre de louer votre logement lorsque vous partez en weekend et ainsi d’optimiser financièrement votre absence. Un tel choix offre également la possibilité d’ajuster le tarif de la nuitée au plus près de la demande et de la tendance et donc d'optimiser ses revenus. En outre, la location à la nuitée peut assurer un taux de remplissage optimal, notamment lorsque votre calendrier entre deux réservations est vide.

Cette solution s’avère pourtant être assez contraignante : elle nécessite un entretien du logement extrêmement régulier, parfois tous les jours entre deux visites. Elle oblige également à consacrer plus de temps à gérer ses réservations et à répondre aux questions de ses visiteurs. Il ne s’agit donc pas de la solution idéale si vous ne voulez pas vous imposer un tel investissement en temps et en énergie. Néanmoins, un service de conciergerie all-inclusive comme le nôtre pourrait prendre en charge pour vous l’ensemble de ces contraintes pour vous assurer le plus de réservations possibles sans vous créer davantage de travail.

Un minimum de plusieurs nuitées : plus de stabilité

Faire le choix de fixer un minimum de plusieurs nuitées pour son annonce n’offre certes pas la même flexibilité que l’alternative décrite au dessus mais permet en revanche de gagner en tranquillité dans des proportions considérables. En effet, des réservations plus longues vous garantiront un certain minimum de revenus et vous assureront que votre habitation sera occupée pendant une durée suffisante.

 Autre point non négligeable, des réservations plus longues vous dispenseront de devoir nettoyer le logement trop fréquemment. Cela vous libère en partie d’une contrainte importante, notamment lorsque vous mettez en location l’intégralité de votre bien. Attendez-vous cependant à ne pas avoir un calendrier de réservations complètement rempli, car un nombre minimum de nuitées rend parfois impossible la location d’un logement entre deux réservations.

Les deux questions que vous devez donc vous poser sont les suivantes : « Est-ce que je mets tout ou une partie de mon logement en location ? » (pour l’entretien entre deux locataires, ça change tout !), « Est-ce que je préfère un taux de remplissage maximal ou un certain niveau de revenus ? ». Votre réponse à ces deux questions vous permettra sans doute d’y voir plus clair au moment de définir la durée minimale du séjour de vos visiteurs. 

Dans tous les cas, les deux méthodes ne sont pas exclusives puisque vous pouvez choisir d’accepter ou non les réservations que vous recevez : vous pouvez donc alterner location très courte et séjour plus long, en fonction de vos disponibilités.

De son côté, notre service de conciergerie Luckey vous permet, à l'aide de son équipe d 'Account Manager dédiés, d'opérer la stratégie de booking la plus adaptée à votre bien. 


Êtes-vous prêt à vous libérer des contraintes de la location courte durée et à augmenter la rentabilité de votre bien ?

Vu sur

Où souhaitez-vous faire de la location courte durée ?